LE NOZZE DI FIGARO

© Mäts Backer

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Le Nozze di Figaro

Livret de Lorenzo da Ponte d’après la pièce de Beaumarchais « La folle journée ou le mariage de Figaro » – 1784

Marc Minkowski, direction musicale

Dates et lieux

12 juillet 2020 : Saint-Jean-d’Acre, Israël

Distribution

Il Conte di Almaviva Thomas Dolié
Contessa di Almaviva Anna Maria Labin
Susanna Megan Marino
Figaro Robert Gleadow
Cherubino Miriam Albano
Bartolo / Antonio André Courville
Don Curzio / Basilio Alasdair Kent
Barbarina Manon Lamaison
Marcellina Lauren Fagan

Les Musiciens du Louvre
Direction musicale : Marc Minkowski

Mise en scène : Ivan Alexandre
Décors & costumes : Antoine Fontaine
Lumières : Tobias Hagström-Ståhl

Présentation

L’auteur de théâtre majeur des décennies qui précèdent la révolution française est Beaumarchais. Son « Mariage de Figaro » eut l’effet d’une bombe, mais surtout, fut un succès sans précédent : Marie Antoinette interpréta elle-même le rôle de Rosine à Versailles…

Rapidement, l’Europe toute entière se passionne pour cette histoire qui transcende les classes sociales, et embarque le public dans une intrigue aux mille rebondissements, truffés de traits d’esprit. Lorenzo da Ponte adapte la pièce pour Mozart et fait naître Le Nozze di Figaro, qui connait dès sa création à Vienne un engouement qui ne s’est jamais démenti. Figaro, chanteur habile, se sortant avec brio des situations les plus impossibles, « Chérubin » caché dans la chambre de la comtesse, et les ensembles musicaux virtuoses qui viennent clore chaque action, font de cet opéra l’un des préférés du public.

Pour cette nouvelle production des Noces, Marc Minkowski revient avec bonheur en des terres mozartiennes qui lui sont familières, en compagnie de chanteurs qui brillent sur les plus grandes scènes lyriques. Mais il créée ce spectacle mis en scène par son complice Ivan Alexandre dans un lieu mythique : le Théâtre de cour du palais de Drottningholm, en Suède. Construit en 1766, dans cette résidence royale d’été à une heure de bateau de Stockholm, le théâtre de cour est intact : il a conservé sa machinerie d’époque, mais aussi beaucoup de jeux de décor qui en ont fait un conservatoire des techniques théâtrales baroques. Lier ce lieu étonnant à l’Opéra Royal  (bâti en 1770) est une évidence stylistique et la promesse d’un grand bonheur musical.

(Source : Opéra Royal de Versailles)

Une production du Drottningholms Slottsteater,  en coproduction avec Les Musiciens du Louvre  et l’Opéra Royal-Château de Versailles Spectacles.

Plus de photos

La Presse en parle

À écouter

Ivan Alexandre, invité de Lionel Esperaza dans le Classic Club sur France Musique – 11.01.2016

Plus de détails

Ce qu'ils en disent

« Mes meilleures congretulations à l’orchestre et surtout à monsieur Minkowski!!!
Merci pour cette représentation fantastique au Theater an der Wien ! J’en souhaite de nombreuses aussi réussies à M. Minkowski. La direction d’orchestre était incroyable, les voix magnifiques ! Un salut particulier aux deux cornistes !!! »

Reinhard Nievoll, après la représentation du 18 avril à Vienne (mise en scène Felix Breisach).