Jasser Haj Youssef et Les Musiciens du Louvre Grenoble mercredi 27 mai à 19h30 au Couvent des Carmes

Jasser Haj Youssef © Fabien Lemaire

D’un côté des influences jazz, classiques et orientales. De l’autre l’authenticité et l’audace musicales d’un orchestre à la réputation internationale.
Jasser Haj Youssef et Les Musiciens du Louvre Grenoble sont réunis pour un dialogue musical exceptionnel d’une rive à l’autre de la Méditerranée.
Au programme, des improvisations sur des maqâm-s de la musique arabe classique, des Variations de Johannes Sebastian Bach et des œuvres composées par le jeune virtuose tunisien. Ses pièces trouvent leurs sources dans les formes instrumentales orientales les plus anciennes et les plus élaborées (Samaï), ou dans la musique de Bach (Reveria est inspirée de la Sonate n° 1 en sol mineur pour violon seul BWV 1001).
Ce concert sera aussi l’occasion de (re)découvrir un instrument ancien, la viole d’amour, que Jasser Haj Youssef maîtrise à la perfection.

Créé le 19 mars à l’Odyssée d’Eybens, ce spectacle est repris mercredi 27 mai à 19h30 au Couvent des Carmes de Beauvoir-en-Royans dans le cadre la Biennale de Nord en Sud du Pays du Grésivaudan.

Tarifs : 7€ / 10€
N’hésitez pas à réserver votre place au 04 76 36 15 53.

Partition équestre et musique sacrée à Ré Majeure

photo

Demain démarre la cinquième édition du festival Ré Majeure, créé par Marc Minkowski.
Vous pourrez entendre les solistes des Musiciens du Louvre Grenoble dans Tact et Tempo, samedi 23 mai à 15 heures et dimanche 24 mai à 20h30 sous le chapiteau installé à Loix
Pour cette nouvelle partition équestre créée avec l’acrobate à cheval Manu Bigarnet, chef, musiciens et chevaux s’accorderont sur des airs d’Edward Grieg, Benjamin Britten et de… Jimmy Hendrix.
Autre programme, autre style, Exultate jubilate couplé avec le Stabat Mater de Pergolèse sera proposé samedi soir à 20h30 dans l’église de Saint-Martin.
Avant d’être repris la saison prochaine… dans un lieu qu’il est trop tôt encore pour dévoiler.

Venez écouter Cantates de Bach à Olivier Messiaen (Grenoble) à 19h30

Carlos Mena

Les Musiciens du Louvre Grenoble donnent Cantates de Bach mardi 19 mai à 19h30 à l’auditorium Olivier Messiaen (Grenoble).
Pour ce programme d’œuvres sacrées de Johannes Sebastian Bach, nous retrouvons deux chanteurs fidèles de l’Orchestre : la soprano Ana Quintans et le contre-ténor Carlos Mena. En 2012, ils ont interprété sous la baguette de Marc Minkowski La Grande Messe en ut mineur de Mozart et les cantates de Bach à Lyon.
Aux côtés de l’Orchestre, Ana Quintans s’est illustrée dans Orfeo ed Euridice (Gluck) mis en scène par Ivan A. Alexandre en 2013 (MC2: Grenoble, tournée dans les Canaries), repris cette saison en version de concert (Musikfest Bremen). Elle a participé à la Messe en si de Bach donnée en 2013 (Essen, Amsterdam, Lausanne).
Carlos Mena mettra sa tessiture incomparable au service d’une oeuvre intense : Vergnügte Ruh’, beliebte Seelenlust. Cette cantate est écrite pour la voix d’alto.
Francesco Corti, continuiste attitré des Musiciens du Louvre Grenoble depuis 2007, dirigera l’Orchestre et les solistes depuis le clavecin.

Tarifs : 20€ / 13€ / Gratuit pour les moins de 10 ans
Réservations : 04 76 42 43 09

Cantates de Bach mardi 19 mai à 19h30 à Olivier Messiaen (Grenoble)

Ana Quintans © Mario Melo Costa

Mardi 19 mai à 19h30 les Musiciens du Louvre Grenoble vous donnent rendez vous pour leur dernier concert à Olivier Messiaen, de la saison 2014-15.
Au programme : un florilège d’œuvres sacrées que Bach, alors cantor de l’église Saint-Thomas de Leipzig, a composé pour les dimanches et fêtes religieuses.
Vous pourrez ainsi écouter les célèbres Mein Herze schwimmt in Blut (BWV 199), Vergnügte Ruh’, beliebte Seelenlust (BVW 170), Psalm 51: Tilge, Höchster, meine Sünden (BWV 1083). Celles-ci seront chantées par la soprano Ana Quintans et le contre-ténor Carlos Mena, dirigés par le soliste Francesco Corti depuis son instrument.
Tarif : 20€ la place, 13€ tarif réduit, gratuit pour les moins de 10 ans.
N’hésitez pas à réserver au 04 76 42 43 09.
(Photo : Ana Quintans © Mario Melo Costa)