Loading Quotes...

Première de la Chauve-Souris dimanche 21 déc. à l’Opéra Comique

Répétition MDLG - 18.02.2014 - MC2: Grenoble ©Anthony Cottarel

Première de la Chauve-Souris (Strauss) dimanche 21 décembre à 15h. À cette occasion, lancement de l’Académie des Musiciens du Louvre Grenoble. Soucieux de soutenir les futurs professionnels, l’Orchestre accueille dans ses rangs trois violonistes du Jeune Orchestre de l’Abbaye. Julia Boyer, Florian Dantel et Klaudia Matlak. L’occasion pour eux de s’initier avec des professionnels à la pratique de fosse d’Orchestre. Et pour le public, de découvrir les talents de demain.

Photo : Répétition Gluck/Mozart à la MC2: Grenoble – 18.02.2014 © Anthony Cottarel

Déjà plus de 6 800 signataires de la pétition Pour Les Musiciens du Louvre À Grenoble

Gouter de noel - Auditorium O. Messiaen - 7.12.2014©www.levetchristophe.fr

Mails, site internet, livre d’or… Vous êtes près de 6830 déjà à avoir signé la pétition Pour Les Musiciens du Louvre À Grenoble.

Et nous vous en remercions vivement.

Merci d’exprimer ainsi votre soutien après que la ville a décidé de supprimer la subvention de 438 000 euros accordée aux Musiciens du Louvre Grenoble au motif de faire des économies.

Marc Minkowski et les Musiciens sont conscients du contexte budgétaire, et prêts à participer à l’effort comme ils l’ont exprimé à la Mairie depuis plusieurs mois.

Mais réduire à zéro la subvention de l’Orchestre de la ville –donc lui faire supporter les ¾ de la baisse du budget municipal culturel-, ne signifie pas seulement faire des économies.

Cette décision, annoncée avant que la concertation sur la politique culturelle ait eu lieu, si elle est confirmée, signifierait la fin de 50 ans d’un orchestre professionnel à Grenoble.

Elle porterait un coup sévère, voire fatal, à un ensemble français parmi les plus renommés en France et à l’étranger, avec un impact sur l’emploi des salariés, musiciens permanents et intermittents.

Elle priverait les Grenoblois d’une programmation musicale accessible à tous dans les lieux les plus divers. 60 concerts en Isère la saison dernière dont 43 à Grenoble, la moitié gratuits, 9 pour les scolaires, 4 aux CHU, 3 dans les quartiers Abbaye et Mistral…

Encore une fois, merci de votre soutien.

Photo : Christophe Levet, goûter offert à l’issue du Concert de Noël le 7 décembre 2014 à Olivier Messiaen (Grenoble)

3 135 signataires déjà Pour Les Musiciens du Louvre À Grenoble

_DSC4438

3135 signataires à ce jour de notre pétition Pour Les Musiciens du Louvre À Grenoble (sans compter les signatures écrites et mail que nous collectons)!

3135 mercis à vous.

Notamment à vos messages qui nous font chaud au cœur et montrent, si besoin en était, que oui, les Grenoblois ont leur avis à donner.

Citation d’un signataire:  « Mais sur quel concept s’appuie-t-on pour annihiler ainsi la réussite des MDLG de faire découvrir et rendre accessible au plus grand nombre la musique dite  « classique » et en faire approcher la diversité?  »

C’est en effet la question que l’on peut se poser tant l’argument économique ne nécessitait pas de réduire à zéro la subvention.

Des pétitions « papiers » sont aussi disponibles aux bureaux, 1 rue du Vieux Temple, à la boulangerie Notre Dame.

N’hésitez pas à faire circuler l’information…

Merci, merci.

(Crédit photo : Laurent Barbotin, concert Airs pour Farinelli, 9 décembre 2214, MC2:Grenoble )

1600 mains levées pour soutenir les Musiciens du Louvre À Grenoble

_DSC4447

Moments d’intenses émotions hier soir à la MC2:Grenoble.
D’abord lors du concert formidable donné par la soliste Vivica Genaux et les Musiciens du Louvre Grenoble sous la direction de Thibault Noally.
Puis à l’issue, lorsque Jean Paul Angot, directeur de la MC2 a laissé la parole à Sabine Perret, directrice de l’Orchestre, pour évoquer la baisse de subvention de la mairie.

« On veut bien faire des efforts budgétaires, mais on ne nous le propose pas. Passer de 438 000 à zéro euros, cela veut dire « Dehors ». C’est le rejet de l’Orchestre, le mépris de ses publics, la négation du travail effectué depuis 20 ans ».
Et 1600 mains se sont levées dans la salle pour dire aux Musiciens « Restez » en brandissant des panneaux.
On aurait dit de la démocratie participative…