Loading Quotes...

Rendez-vous les 20 et 21 septembre à Ambronay et Grenoble

Publikum feiert Gluck-Oper „Orfeo ed Euridice“ im Musicalthe

Bonjour et bonne reprise à tous.

Les Musiciens du Louvre Grenoble ont  effectué hier leur rentrée.

Ils donnaient Orfeo ed Euridice (Gluck) en version scénique au Festival de Brême.

Un concert plébiscité par la presse comme déjà à Salzbourg en janvier ou à Grenoble en mars dernier.

 

Ce mois-ci, Les Musiciens du Louvre Grenoble vous fixent encore quatre rendez-vous.

Le 3 septembre, ils donneront La Messe en si (Bach) à Köthen.

Le 20 septembre, ils seront au Festival d’Ambronay pour un programme audacieux mêlant musique baroque et improvisation jazz : Le Son du Ciel et des Ténèbres.

Le 21 septembre, ils donneront, pour les Journées Européennes du Patrimoine, deux concerts gratuits à Olivier Messiaen (Grenoble). L’occasion d’écouter Une histoire de la musique à travers la viole et le violoncelle.

Le 27 septembre, à l’Alte Oper de Francfort, l’Orchestre reprendra Harold en Italie (Berlioz) / Symphonie la Grande (Schubert), deux programmes qui ont fait l’objet d’enregistrements.

D’ici là, vous pourrez découvrir sur notre site l’intégralité de la saison 2014-15 de l’Orchestre.

 

Und die Götter feiern

Lire l’article (en allemand)

Katja Engler, Hamburger Abendblatt, 2 septembre 2014

Les Musiciens du Louvre Grenoble vous souhaitent un bel été

SAMSUNG

Hier a eu lieu la dernière d’Il Turco (Rossini) au Festival d’Aix en Provence. Revivez ces moments magiques, ludiques et virtuoses grâce à l’enregistrement d’Arteweb.

Les Musiciens du Louvre Grenoble vous souhaitent de bonnes vacances et vous donnent rendez-vous à partir du 25 août pour découvrir la saison 2014-15.

En attendant, bel été à tous.

La presse célèbre Il Turco

Il Turco in Italia

« Marc Minkowski et […] Les Musiciens du Louvre Grenoble ont servi avec brio la musique exquise de Rossini, virevoltante, tonique. » vante Camille Froidefon du Courrier d’Aix à propos d’Il Turco en Italia que l’Orchestre donne en ce moment au Festival d’Aix en Provence. Tandis que Marie-Aude Roux du Monde célèbre la baguette de Marc Minkowski : « Tour à tour féline et souple, sensuelle et bravache, (elle) a attisé la variété des couleurs et des jeux d’attaque de ses Musiciens du Louvre Grenoble, mêlant vitalité, théâtrale et musicalité ». En attendant la dernière représentation demain soir à 21h30 au Théâtre de l’Archevêché, retrouvez toutes les critiques de cet « effet Rossini » qui enchante Aix selon la formule du journaliste de Libération.