Prochain concert vendredi au Belvédère de Saint-Martin d’Uriage

Une Histoire... la viole et le violoncelle - Sept.2014 © Clément Ségissement

Le « violoncelle sur qui la fausseté est à combattre à un degré effrayant (…) demande un art asservissant. Le défaut de vibration dans les cordes, vrais câbles de navire, demande des doigts bottés pour s’en rendre maître » (*) Si la viole de gambe n’est pas tendre envers son cousin le violoncelle, c’est qu’elle doit subir ses attaques, ainsi que celles du violon.
Christine Plubeau et Aude Vanackère mettent en scène la rivalité des deux instruments incontournables de l’époque baroque dans Une histoire de la musique à travers la viole et le violoncelle. Rendez-vous au Belvédère de Saint-Martin d’Uriage vendredi 27 février à 20h30.

(*) Défense de la basse de viole contre les entreprises du violon et les prétentions du violoncelle Hubert le Blanc, 1740.

« Le Romantique opéra français » à la Philharmonie : « un enchantement » !

Gala français - 19.02.2015 © MDLG

« Un voyage incroyable dans l’histoire de l’opéra français », s’exclame Rémy Louis de Diapason dans Le Casque et l’enclume sur France Musique.
Jeudi, Les Musiciens du Louvre Grenoble donnaient un gala pour l’ouverture de la Philharmonie à Paris.
« Ce qui était merveilleux c’est le sens poétique de la direction d’orchestre de Marc Minkowski. Ce concert était un enchantement en terme de style, de raffinement et de réflexion stylistique sur l’interprétation des œuvres. »
Le public était du même avis, à en juger par les applaudissements et les 4 rappels. Car il en fallait bien 4, tant artistes et spectateurs avaient du mal à se séparer.

 » Le Romantique opéra français  » ce soir à la Philharmonie de Paris

Nicolas Courjal © philippe gromelle orange

Le Romantique opéra français ce soir à la Philharmonie. Avec sur scène des voix fidèles de l’Orchestre : la soprane Julie Fuchs et le baryton Florian Sempey ont chanté dans Les Boréades de Rameau en octobre 2014 à Grenoble et à Versailles. La mezzo Marianne Crebassa est Cecilio dans Lucio Silla de Mozart donné à Salzbourg en juillet 2013 et repris cette saison à la Scala de Milan.
Evandre en septembre 2013 à l’Opéra de Paris, c’est dans le rôle d’Adméte que le ténor Stanislas de Barbeyrac donnera Alceste de Gluck en juin et juillet à Paris de nouveau. Seul la basse, Nicolas Courjal, chantera pour la première fois sous la baguette de Marc Minkowski.

Gala d’opéras français à la Philharmonie de Paris

Philharmonie de Paris

Jeudi, les Musiciens du Louvre Grenoble célèbrent l’ouverture de la Philharmonie de Paris avec un gala d’opéras français.
Du sur-mesure pour l’Orchestre qui retrouve des compositeurs qui lui sont chers.
Massenet : Cendrillon en 2011 à l’Opéra Comique ; Dietsch : Le Vaisseau fantôme enregistré en 2013 et donné à l’Opéra Royal de Versailles ; Gluck : Orfeo ed Euridice en 2014 à la MC2: Grenoble, l’Orchestre donnera Alceste en juillet 2015 à l’Opéra de Paris ; Offenbach : Les Contes d’Hoffmann en 2012 à la salle Pleyel ; Bizet : Carmen en 2007 au Théâtre du Châtelet ; Verdi : Les Vêpres siciliennes en 2007 à la Philharmonie de Cologne ; Berlioz : Les Nuits d’été en 2006 au Châtelet ; Gounod : certaines Mélodies déjà en 2003 à l’auditorium Olivier Messiaen (Grenoble).