Un équilibre fascinant

MDLG Actualités, Revue de Presse Laissez un commentaire

Les Musiciens du Louvre maîtrisent avec brio la dramaturgie légère de Rameau. Dans l’Entrée de Polymnie du dernier opéra de Rameau « Les Boréades », ils parviennent même à faire semblant de lever et de baisser le soleil simultanément. Sur leurs instruments historiques, les musiciens trouvent un équilibre fascinant entre timbres finement teintés et rotation rythmique, transformant le passage fatal du temps du héros en un hourra résonnant à travers les siècles.

Découvrez l’article de Der Tagesspielgel sur Symphonie imaginaire : Lire la suite.

Der Tagesspielgel – 29.11.2018

© LMDL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cet article