Concertos et cantates de Bach – Parc des Champs Elysées, Grenoble



Concerto pour violon et hautbois en do mineur BWV 1060
Concerto pour clavecin en mi majeur BWV 1053
Cantate pour alto BWV 200 Bekennen will ich seinen Namen (uniquement à Vienne)
Cantate pour alto BWV 54 Widerstehe doch der Sünde (uniquement à Vienne)
Concerto pour violon en sol mineur d’après BWV 1056
Triple Concerto pour flûte, violon et clavecin BWV 1044

Alto: Owen Willetts (uniquement à Vienne)
Effectif instrumental issu des Musiciens du Louvre Grenoble

A Köthen puis à Leipzig où il s’installe en 1723, Bach compose de nombreuses pièces instrumentales. Parmi elles, ses concertos pour clavecin seraient les premiers du genre. Le plus souvent, il s’inspire d’œuvres préexistantes comme par exemple, le Concerto pour violon et hautbois BWV 1060 et le Concerto pour violon BWV 1056 qui ont respectivement influencé le Concerto pour deux clavecins en ut mineur et le Concerto pour clavecin en fa mineur.
Le Triple Concerto pour flûte, violon et clavecin BWV 1044, élaboré vers 1730 rappelle, lui, par son instrumentarium, le 5e Concerto brandebourgeois.
Cantor de l’Eglise Saint-Thomas de Leipzig, Bach doit également composer des pièces de musique sacrée pour chaque dimanche et fête religieuse. Les deux cantates qui seront interprétées à Vienne en témoignent. Bekennen will ich seinen Namen (Je veux confesser son nom) et Widerstehe doch der Sünde (Résiste au péché) évoquent ainsi le péché et la résistance dont le fidèle est invité à faire preuve. A noter une originalité : si les cantates, compositions vocales et instrumentales, comportent traditionnellement plusieurs mouvements, Bekennen will ich seinen Namen se réduit à un seul. Les autres ont tous été perdus!

Cathédrale Saint Maurice – Vienne (38): 15 juin 2012
Parc des Champs Elysées (Bachelard) – Grenoble: 16 juin 2012

Laisser un commentaire