À L’HÔPITAL, EN MAISON DE RETRAITE, EN PRISON

Soucieux de partager la musique avec tous et partout, Les Musiciens du Louvre se produisent dans les prisons et les hôpitaux. Ces concerts peuvent être réservés aux pensionnaires et aux personnels, ou ouverts à tous et gratuits.

En partenariat avec : Culture et Santé, le CHU Grenoble, SPIP Isère, le Centre de détention de Saint-Quentin-Fallavier.

À L’HÔPITAL

La saison de musique de chambre des Musiciens du Louvre est déclinée à l’hôpital psychiatrique de Saint-Egrève, au CHU Echirolles ou de La Tronche, à Rocheplane… à raison de quatre ou cinq concerts par an.

Concerts donnés en 2016 - 2017

  • 8 décembre 2016 :  Histoire de la musique à travers le violon et le violoncelle à Elysée Chatin et aux Écrin, CHU Grenoble-Alpes, La Tronche
    Concert dans les services pour les patients et le personnel
  • 8 mars 2017 : Folksongs au CHU Grenoble-Alpes, La Tronche
  • 12 mai 2017 : La Basse sort du bois à la Maison de retraite Les Écrins, Vizille
    Concert pour les résidents, leur famille et les soignants
  • 31 mai 2017 : Airs de Mozart en soins palliatifs au CHU Grenoble-Alpes, La Tronche
  • 7,  14 et 21 juin 2017 : Petite musique d’été à l’Hôpital Sud, Échirolles
    Collaboration sur 3 ateliers de 2h avec 20 personnels hospitaliers de l’Ensemble vocal Soignants du CHU
  • 21 juin 2017 : Petite musique d’été, dans le hall de l’Hôpital Sud, Échirolles
    16h30 concert des Musiciens du Louvre
    20h concert avec l’Ensemble vocal Soignants accompagnés des Musiciens du Louvre et l’Ensemble vocal Horizons

Concerts donnés en 2015-2016

Concerts donnés en 2014-2015

Concerts donnés en 2013-2014

EN PRISON

Une  ou deux fois par saison, Les Musiciens du Louvre proposent un concert à la Maison d’Arrêt de Grenoble-Varces ou à la prison de Saint-Quentin-Fallavier.

Concerts donnés en 2014-2015

  • 27 novembre 2014 : Florilège Vivaldi à la Maison d’arrêt de Grenoble-Varces, Varces Allières

Concerts donnés en 2013-2014

  • 22 novembre 2013 : Jeux de contrepoint au Musée de Grenoble
    Concert réservé à des détenus en placement extérieur

Concerts donnés en 2012-2013

  • 10 décembre 2012 : Florilège Bach à la Maison d’arrêt de Grenoble-Varces, Varces Allières

EN MAISON DE RETRAITE

Les Musiciens du Louvre proposent des concerts dans différentes maison de retraite de l’agglomération grenobloise pour les résidents, leur famille et le personnel.

Concerts donnés en 2016-2017

Vidéo à la une

Plus de photos

La presse en parle

À écouter

Journal 8h France Bleu Isère – 26.06.2016
Journal 8h – France bleu Isère –
26.06.2016

Ce qu'ils en disent

« Les élèves, très éloignés de cette culture de la musique classique, ont été très favorablement impressionnés. Je pense que la jeunesse des musiciens, le cadre et le format court ont participé à cette réussite… Sans parler de la qualité des musiciens. »
D. Sujobert, éducateur de l’EREA de Claix avec 7 internes après le concert Airs de Mozart à l’Hôpital Couple-Enfant, le 2 décembre 2015

« Un grand merci pour cet intermède musical de grande qualité. Mention spéciale pour les explicaitons ludiques entre les morceaux. »
« Agréable parenthèse. Un peu de douceur dans ce monde de brutes. Merci. »
« C’était un pur moment de bonheur. »
« Toujours émue aux larmes à l’écoute de la musique classique… ! Instant hors du temps, hors du contexte, magique. »
« Bravo et merci pour ce beau concert. Nous espérons vous revoir bientôt à Grenoble. »
Auditeurs après le concert Quatuor Flûte enchantée à l’hôpital Michallon, le 12 mars 2015

 » Une jeune maman est restée tout le concert avec son bébé de quelques jours sur les genoux. (…) Patients, personnels, visiteurs, le public était une nouvelle fois au rendez-vous. Merci à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin dans la mise en place de cet événement. « 
Sylvie Bretagnon, Chargée des Affaires Culturelles du CHU de Grenoble après le concert Les Quatre Saisons à l’Hôpital Couple-Enfants, le 13 décembre 2013

« Ils étaient 25 lundi après-midi à écouter religieusement les artistes, et quelques-uns aussi à jeter un regard de travers aux surveillants qui, au fond, parlaient trop fort ou dont le niveau de la radio trop élevé troublait la magie des notes. Il y a une proximité plus immédiate avec les gens. Ils sont extrêmement attentifs. On sent qu’ils savent ce qu’ils attendent. Et nous sommes à l’affût de leurs réactions »
Thibault Noally, violon solo, après le concert Florilège de Bach pour une évasion musicale à la prison, le 12 décembre 2012