MENDELSSOHN

©LMDL

Felix MENDELSSOHN (1908 -1847)
Ouverture Les Hébrides, op.26 version Londres 1
Symphonie n°3 en la mineur « Écossaise » Mwv N18, op. 56 version de 1843
Symphonie n°4 en la majeur « Italienne » Mwv N16, op. 90 version de 1833

Marc Minskowski Direction musicale

Dates et lieux

24 novembre 2018, 18h : Festspielhaus, Baden Baden, Allemagne

Durée : 1h20

Distribution

Les Musiciens du Louvre
Direction Marc Minkowski 

Présentation

Issu d’un milieu aisé, Mendelssohn voyage beaucoup. Ses œuvres évoquent les lieux aimés de ce “paysagiste de premier ordre“ selon Wagner.
L’Ouverture des Hébrides, connue sous le nom de l’Ile de Fingal, est composée durant l’été 1829, après le voyage de Mendelssohn sur l’île de Staffa. “Cela ne peut pas se décrire, seulement se jouer“ disait-il à propos du paysage sauvage et romantique qui l’avait séduit.
Inspirée de son premier séjour en Grande-Bretagne, la Symphonie n° 3, achevée en 1842, lui demandera 15 années de travail. La clarinette évoque la cornemuse, la mélancolie du premier mouvement, la brume d’Ecosse.
Composée de 1830 à 1833, la Symphonie n° 4 et notamment la fougue des premier et dernier mouvements transporte l’auditeur dans la campagne italienne.

Ce programme a fait l’objet d’une tournée au Japon la saison dernière.

Plus de photos

.

Plus de détails