HAYDN / PORPORA

Nicola Antonio Giacinto PORPORA (1686-1768)
Agrippina : « Sinfonia »
Concerto pour violoncelle en sol majeur

Anton STAMITZ (1717-1757)
Sinfonia à quattro n°6 en fa majeur

Joseph HAYDN (1732-1809)
Concerto pour violoncelle n°1 en do majeur, Hob. VIIb:1
Symphonie n° 13 en ré majeur, Hob I:13

 

Dates et lieux

2 novembre 2019 à 20h : Festival Ré Majeure, Île de Ré

Distribution

Violoncelle solo Jérôme Pernoo

Les Musiciens du Louvre
Direction musicale et violon, Thibault Noally

Présentation

Construit autour de deux compositeurs phares, ce programme met en valeur le violoncelle et le lien fort qui unissait Nicola Porpora à son élève Joseph Haydn.

C’est à la fin du XVII ème siècle, en Italie, que le violoncelle sort de son rôle d’accompagnateur pour s’imposer comme instrument soliste. Á l’époque, l’Italie profite d’une excellente école de violoncelle (d’instruments à cordes plus généralement), favorisée par une lutherie sans égal. Par ses compositions, le célèbre Nicola Porpora (1668 / 1768) œuvre à l’émancipation du violoncelle. Son concerto en Sol M (par exemple) mêle la voix du violoncelle au tissu orchestral de façon très novatrice.
Nommé à Vienne professeur de composition, Porpora aura pour élève le jeune Joseph Haydn ( (1732/1809) qui sera également son secrétaire puis assistant.

Marqué par le maitre italien, Haydn écrit deux magnifiques concerti pour le violoncelle comme le concerto en Do Majeur, redécouvert en 1961 et ‘une des pièces pour violoncelle les plus jouées. Haydn prévoit aussi parfois dans ses symphonies de longs solos (le mouvement lent de la symphonie n°13 pourrait faire partie d’un concerto pour violoncelle). Mais Haydn sera aussi influenc​é par l’école de Mannheim, ce cercle musical qui, fondé vers 1750 par Anton Stamitz (1717/1757) et d’autres, ouvrira la voie vers le classicisme viennois.

Plus de photos

.

Plus de détails