Handel – Mi palpita il cor

Emöke Barath © D.R.

George Frideric HANDEL (1685 -1759)
Venus et Adonis Hwv 85, reconstructed by L.Guglelmi

Carlo Alfredo PIATTI (1822-1901)
Sonate en trio pour hautbois, basson et Basse continue en do mineur

Reinhard KEISER (1674-1739)
Benché sempre crudel

George Frideric HANDEL (1685 -1759)
Se pari è la tua fe Hwv 158b

-Pause-

George Frideric HANDEL (1685 -1759)
Dolc’è pur d’amor l’affanno Hwv 109b

Alessandro SCARLATTI (1660-1725)
Folia pour clavecin
Da sventura a sventura, H. 161

Carlo Alfredo PIATTI (1822-1901)
Sonate en trio pour hautbois, violoncelle et Basse continue en sol mineur

George Frideric HANDEL (1685 -1759)
Mi Palpita il cor Hwv 132b

 

Francesco Corti, Direction musicale

Dates et lieux

1er mars 2017, 20h30 : Salle Cortot, Paris

Distribution

Soprano, Emöke Baráth

Les Musiciens du Louvre
Direction musicale, Francesco Corti

 

Présentation

Installé en Italie de 1706 à 1710, Handel s’inspire des pratiques musicales locales sans renier ses racines allemandes. Autour de la célèbre cantate Mi palpita il cor, Les Musiciens du Louvre dirigés par Francesco Corti dévoilent les maîtres qui influencèrent ce compositeur voyageur, de Reinhard Keiser, alors directeur de l’Opéra de Hambourg, à Alessandro Scarlatti.

Sur scène, la brillante soprano hongroise Emöke Baráth retrouve Les Musiciens du Louvre aux côtés desquels elle avait chanté la Messe en si mineur de Bach en 2013 (à Essen, Amsterdam, Lausanne) et 2014 (à Köthen).

À partir de : Philippe Maillard productions

Plus de photos

Plus de détails