PORPORA VS HANDEL

©Ribalta Luce

George Frideric HANDEL (1685 -1759)

Agrippina (HWV 6) : Ouverture

Rinaldo (HWV 7) : “Abbruggio avampo e fremo” ; “Venti, turbini, prestate” ; “Cara sposa”

Concerto pour violon et orchestra (HWV 288)

Il Parnasso in Fest (HWV 73) : “Dopo d’aver perduto il caro bene…Ho perso il caro ben”
Ariodante (HWV 33) : “Dopo notte”

Nicola Antonio Giacinto PORPORA (1685 -1750)

L’Angelica : “Il Piè s’allontana”

Il Martirio di San Giovanni Nepomuceno : “Vanne nel vicin tiempo…Fremer da luigi io sento”

Semiramide regina dell’Assiria : “Come nave in ria tempesta”
Polifemo : “Alto Giove”

Johann Adolph HASSE (1699-1783)
Fuga e Grave pour cordes et continuo

Direction musicale Thibault Noally

Dates et lieux

2 novembre 2018, 20h : Festival Ré Majeure (La Coursive), Église de Saint-Martin-de-Ré
9 février 2019 : Théâtre de Poissy
11 février 2019 : Bilbao, Espagne

Durée : 1h50

Distribution

Mezzo-soprano Vivica Genaux

Les Musiciens du Louvre
Direction musicale Thibault Noally

Présentation

En 1729, Porpora est nommé compositeur attitré de la compagnie Opera of the Nobility, rivale de la Royal Academy of Music de Handel. Pour écraser son concurrent, le maître italien appelle Farinelli à Londres en 1734. Si le castrat assure sa célébrité, les deux compagnies périclitent à cause de pertes considérables enregistrées.
Porpora reste jusqu’en 1736 à Londres. Il publie un recueil de certaines de ses pièces sans franc succès, les anglais préférant la musique nerveuse et inventive de Handel.
Ce programme met en scène un affrontement entre les deux compositeurs baroques, ennemis de toujours.


Plus de photos

.

La presse en parle

Plus de détails