Florilège Offenbach

©D.R

Jacques OFFENBACH (1819-1880)
Extraits de Orphée aux Enfers, La Grande-Duchesse de Gérosltein, La Belle Hélène, La Périchole, La Vie parisienne et Les contes d’Hoffmann

Concert 1

Orphée aux Enfers
Ouverture
La Grande-Duchesse de Gérosltein
Acte II – n° 10 : Duo et Déclaration « Oui Général, quelqu’un vous aime… Dites-lui qu’on l’a remarqué distingué » (La Grande-Duchesse, Fritz)La Périchole
Acte I – n° 8B – Griserie – Ariette (La Périchole)
Fantasio
Acte III – n°17 : Duo « Il n’est qu’un refrain à chanter » (Elsbeth, Fantasio)
La Belle Hélène
Acte I : Le jugement de Pâris « Au mont Ida trois déesses » (Pâris)
La Périchole
Acte III 2ème tableau – n° 17 : Duo et Couplets de l’aveu « Dans ces couloirs obscurs… Tu n’es pas beau, tu n’es pas riche » (La Périchole, Piquillo)

 

Concert 2

Orphée aux Enfers
Ouverture
Les Contes d’Hoffmann
Acte I sc. 6 – n° 5 : « Kleinzack » (Hoffmann)
La Belle Hélène
Acte II – n° 11 : Invocation à Vénus « On me nomme Hélène la blonde » (Hélène)
La Belle Hélène
Acte II – n° 15 – Duo « C’est le ciel qui m’envoie ce beau rêve amoureux » (Hélène, Pâris)
Orphée aux Enfers
Galop infernal
La Vie parisienne
Acte 1 – n° 6 : Rondo du Brésilien « Je suis Brésilien, j’ai de l’or » (le Brésilien)
La Périchole
Acte I – n° 4 – Complainte « Le conquérant dit à la jeune indienne » (La Périchole, Piquillo)

Pierre Dumoussaud Direction Musicale

Dates et lieux

Festival Musika Musica, Palacio Euskalduna, Bilbao, Espagne
7 mars 2020
8 mars 2020

Durée estimée : 1h40 entracte compris

Distribution

Mezzo-soprano Aude Extremo
Ténor TBC
Baryton-basse TBC

Les Musiciens du Louvre
Direction Pierre Dumoussaud

Présentation

Paris, capitale des arts, de la culture et de la musique au XIXème siècle, tel est le thème du festival Musika Musica, organisé par la Fondation Bilbao. Pour célébrer la ville lumière, Les Musiciens du Louvre ont choisi un florilège Offenbach,  compositeur qu’ils affectionnent et dont on fête le 200ème anniversaire de naissance cette année.
Au programme, plusieurs opéras célèbres.
Orphée aux enfers, premier grand succès d’Offenbach, caricature les anciennes versions lyriques du mythe, tout en se moquant de l’hypocrisie et de la recherche du plaisir à tout prix de son époque.
La Périchole,
surnommée « La petite sœur de Carmen », est inspirée de la vie de la comédienne péruvienne Micaelas Villegas.
La Grande-Duchesse de Gérolstein, parodie sous une apparence frivole, les cours européennes comme l’esprit militaire.
Les contes d’Hoffmann sont tirés des célèbres contes fantastiques d’E.T.A Hoffmann et du livret d’opéra de Jules Barbier.
La Vie Parisienne caricature sans complaisance la société du Second Empire.
L’Orchestre a déjà enregistré cinq œuvres d’Offenbach : Offenbach Romantique en 2009 chez Archiv Produktion ; La Grande-Duchesse de Gérolstein en 2005 chez Virgin Classics ; Le récital Offenbach avec Anne Sofie Von Otter en 2002 chez Archiv Produktion ; La Belle Hélène en 2001 chez Virgin Classics, et La Périchole qui vient de paraître en juin 2019 sous le  label Bru Zane.

Plus de photos

Plus de détails