Mozart comme s’il jouait à domicile

Corti Francesco BW credit Maja Mirocha

Les solistes de l’Orchestre viennent d’enregistrer les Quatuors pour pianoforte de Mozart sur instruments originaux. Depuis décembre 2015, le claveciniste Francesco Corti (ici au pianoforte), le premier violon Thibault Noally, David Glidden à l’alto et Balazs Maté au violoncelle donnent les deux oeuvres majeures de ce répertoire en Isère.

Pour Gilles Mathivet des Affiches de Grenoble après le concert à La Vence Scène (St-Égrève) mardi 19 janvier, c’est une réussite : ils « s’approchent au plus près du son et du style qui firent de son vivant le succès du génial compositeur. (…) Mozart comme s’il venait jouer à domicile. » Le CD paraîtra prochainement chez Decca.

En attendant, rendez-vous dimanche 21 février, 17h, à la Salle du Jeu de Paume de Vizille pour le dernier concert de la tournée.

Renseignements : 04 76 78 86 34 / réserver en ligne

Photo : F. Corti © Maja Mirocha

Les versions originales d’Acis et Galatée interprétées par des fidèles de l’Orchestre

Les Boréades - Julie Fuchs

Handel, Mendelssohn et Mozart… chacun de ces grands compositeurs s’est approprié le mythe d’Acis et Galatée

A la Mozartwoche de Salzbourg, Les Musiciens du Louvre dirigés par Marc Minkowski jouent les 3 œuvres de la trilogie dans leurs versions originales.

L’Orchestre  est accompagné de chanteurs fidèles:

Anna Devin qui chantera également dans le Stabat Mater de Pergolèse en juin 2016 à Grenoble ;

Julie Fuchs a incarné l’exquise Folie dans Platée en septembre 2015 à l’Opéra Garnier ;

Valério Contaldo a participé à la tournée européenne de la Passion selon St Jean (Bach) en 2014 ;

Samuel Boden a été Abaris dans Les Boréades en 2014 à Aix-en-Provence puis à l’Opéra Royal de Versailles ;

L’on entendra aussi Colin Balzer, Krysztof Baczyk, Peter Rose …

Photo : Julie Fuchs, ©’bdallah Lasri

RV à la Mozartwoche (Salzbourg) mardi 26 janvier et vendredi 29

Stiftung Mozarteum Salzburg

À Salzbourg, du 22 au 31 janvier 2016 on célèbre Mozart. Cette année, l’Orchestre ne jouera pas avec des chevaux mais il s’est attelé à deux très beaux programmes.

Mardi 26 à 11h, il accompagnera les solistes Christoph Koncz (violon) et Nils Mönkemeyer (alto) dans la Symphonie concertante K 364 de Mozart et les symphonies n°1 et « Réformation » n°5 de Mendelssohn. Vendredi (29/01) à 18h30, il donnera la Trilogie Acis et Galatée.

 

« Les portes ne claquent pas, elles volent ! »

Les Noces de Figaro_Les Musiciens du Louvre_Drottningholm Slottstheater © Mats Bäker_figd_MB-6316

« Fidélité au texte, donc, mais également à la partition, servie à merveille par la direction ardente et suave de Marc Minkowski, et la performance des Musiciens du Louvre (…) » (Le Figaroscope), pour Laurent Bury de Forum Opéra « les portes ne claquent pas, elles volent! »

Les représentations des Noces de Figaro le week-end dernier à Versailles étaient un succès. Laurent Bury souligne la mise en scène « intelligente » d’Ivan Alexandre, le décor « astucieux » d’Antoine Fontaine. « L’intrigue est menée tambour battant comme il sied à une folle journée (…) avec la bénédiction du chef » et il témoigne de son « admiration pour l’art particulier avec lequel Les Musiciens du Louvre et les chanteurs savent instaurer la sérénité (…) qui n’en rend que plus sensible la frénésie qui précédait ». Pour Chantal Cazaux de l’Avant-Scène Opéra, « ces Noces  » trilogiques » ont un parfum addictif » (…) « vivement la saison 2″.

Retrouvez tous les articles et les photos.