Les Affiches, 4 mai 2012


Cordes sensibles

« On devine chez ces trois interprètes l’habitude de jouer ensemble, une entente commune qui assure une identité d’attaque et de phrasé autant qu’un sens partagé de la voix à souligner et du relief donné aux différents plans sonores. Au point que, dans l’intimité du trio à cordes, c’est un peu de la « pâte Minkowski », faite de passion partagée, de rigueur altière et d’enthousiasme humaniste, que l’on retrouve en miniature. »

Gilles Mathivet, Les Affiches, 4 mai 2012

Laisser un commentaire